Depuis les débuts du confinement, les Françaises et les Français qui sortent sans attestation s'exposent à de lourdes amendes. Mais qui exactement, est en droit de contrôler de qui ?
Covid-19 : les vigiles des supermarchés ont-ils le droit de contrôler votre attestation ?AFP

C'est désormais le quotidien de tout chacun. Les ministres eux-même, avant de sortir, remplissent des attestations de déplacement dérogatoire ainsi que le font les Françaises et les Français depuis le 17 mars 2020. C'est que, à s'affranchir de ce petit sésame dorénavant indispensable, quiconque fait l'objet d'un contrôle risque une lourde amende. Un sujet d'autant plus délicat que les excès de zèle de certains policiers sont réels et que les conditions exacts dans lesquelles les forces de l'ordre sont autorisées à intervenir n'ont pas toujours été claires.

Certaines interrogations, cependant, portent moins sur la nature même des contrôles que sur la qualité de celles et ceux qui sont autorisés à les mener. En effet, détaille Le Parisien, certains se questionnent sur le rôle des vigiles de supermarchés, ainsi que celui des employé de sécurités privés, engagés par les grandes surfaces. Ont-il eux aussi le droit de vous contrôler ? La réponse est claire, affirme le ministère de l'Intérieur, contacté par le quotidien régional.

Un vigile est-il en droit de vous contrôler ?

"Les agents de sécurité privée ne sont en aucun cas fondés à demander ou consulter les attestation de déplacement et ne peuvent pas autoriser ou non l'entrée dans le lieu qu'ils gardent sur cette base", ont expliqué les équipes de la place Beauvau à nos confrères du journal local.

Pour autant, les policiers ne sont pas les seuls autorisés à contrôler les Françaises et les Français à l'occasion de leurs sorties...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.