À quand la fin du coronavirus ? À quoi doit-on s'attendre dans les années à venir ? Épidémiologistes, virologues et responsables de l'OMS se sont penchés sur la question. Trois scénarios sont possibles.
Covid-19 : trois scénarios pour la suite de l'épidémieIllustrationAFP
Sommaire

Voilà un an et demi que l’apparition du coronavirus a bouleversé notre quotidien. Entre nouveaux variants, restrictions et arrivée d’une quatrième vague, il semble légitime de se demander : à quand un retour à la normale ?

Soyons clairs, ce n’est pas pour tout de suite. "Le retour à la normale, ce n’est pas maintenant, c’est peut-être 2022, [ou] 2023", a souligné le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy en juillet dernier sur le plateau de BFMTV, avant de rassurer : "Nous gagnerons ! […] des antiviraux vont arriver qui permettront, à côté du vaccin de traiter très précocement les cas".

"La situation qu’on voit actuellement avec un variant très transmissible qui entraîne une recrudescence des cas et des hospitalisations va finir par rentrer dans l’ordre", assure le virologue Bruno Lina, membre du conseil scientifique, au quotidien Ouest France. "Le plus dur est derrière nous."

Reste alors à savoir quand et comment va évoluer la situation. Interrogés par nos confrères du quotidien régional Ouest France, les spécialistes ont dégagé trois scénarios possibles à moyen et long termes.

Scénario n°1 : la disparition totale du virus

Première possibilité : la disparition complète du virus, comme pour la variole ou la polio."La variole est le seul exemple de maladie infectieuse qu’on ait pu faire disparaître, notamment car le vaccin est très efficace sur l’infection et la transmission, car il n’y a pas de mutant et qu’il n’y a pas de réservoir animal", explique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l’Université de Montpellier.

Même si les vaccins dont nous disposons actuellement contre la Covid-19 s’avèrent efficaces, ils n’empêchent pas totalement l’infection, ni la transmission du virus, ce qui rend cette hypothèse bien moins probable que les deux autres. Les voici.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.