Le virus est en net recul mais la baisse des nouveaux cas ne baisse pas aussi vite que prévu... Dans ces 22 départements, le risque est plus élevé qu'ailleurs de croiser un malade lors d'un rassemblement de dix personnes.
Déconfinement : les départements où l'on prend le plus de risque à se rassembler

On est encore loin du compte. À deux semaines de la deuxième phase du déconfinement, allons-nous vraiment atteindre moins de 5 000 nouvelles contaminations par jour ? Si l'échéance semblait encore réalisable la semaine dernière, elle l'est de moins en moins selon certains médecins et scientifiques, qui tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme. Pour rappel, cet objectif a été donné par Emmanuel Macron au début du reconfinement et réaffirmé par le gouvernement ces derniers jours. Il est nécessaire  de l'atteindre pour pouvoir lancer la deuxième phase du plan d'allègement, qui marque la fin du confinement et le début du couvre-feu. 

Coronavirus : un objectif inatteignable ?

Le pic de la deuxième vague a été moins fort que prévu par les projections de l'Institut Pasteur et surtout il est passé dans l'ensemble des départements de l'Hexagone. Tous les indicateurs sont à la baisse et il n'y a désormais plus aucun territoire avec un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte maximale, qui est fixé à 250 pour 100 000 habitants. De bonnes nouvelles, mais qui ne sont pas arrivées aussi vite que prévu, car la baisse ralentit... Certains médecins s'interrogent donc : serons-nous prêts pour le 15 décembre ? 

Invité sur LCI Ce lundi 7 décembre, l'infectiologue Eric Caumes s'est montré assez pessimiste, expliquant : "Je pense que ce ne sera pas atteignable parce que la courbe, effectivement, arrête de descendre, elle se stabilise". "Pour l'instant, on ne peut rien dire de particulier puisqu'on n'est pas le 15 décembre, mais c'est ennuyeux que ça ne continue pas de descendre", a-t-il ajouté. Que faut-il en penser à moins de vingt jours de Noël et des rassemblements en famille tant attendus ?

Si le taux d'incidence est plus bas qu'il y a encore deux semaines, certains territoires représentent encore un peu plus de risques que les autres à en croire l'outil CoviRisque de Guillaume Rozier, disponible sur son site CovidTracker. Dans ces 22 départements, le risque est plus élevé de croiser une personne malade lors d'un événement de dix personnes.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.