Face à la recrudescence de l'épidémie de Covid-19, la Martinique met en place un nouveau confinement accompagné d'un couvre-feu. Retour de l'attestation, sort des habitants vaccinés, motifs impérieux... À quoi ressemblent les nouvelles restrictions ? De telles mesures sont-elles envisageables ailleurs en France ? On fait le point.
Covid-19 : à quoi ressemble le reconfinement mis en place en Martinique ?

Règle des 10 kilomètres, attestation de déplacement, couvre-feu...  Il y a encore quelques semaines, la vie de millions de Françaises et Français était rythmée par ces quelques mots. Si le déconfinement, la vaccination et les vacances d'été ont été synonymes de liberté retrouvée pour certains citoyens, d'autres vont à nouveau devoir composer avec ces restrictions. En effet, le préfet de la Martinique a annoncé un nouveau confinement à compter de ce week-end en raison d'une forte propagation du virus. Vous pouvez consulter les modalités de ce reconfinement dans notre diaporama. 

Une décision similaire est-elle envisageable en France continentale ? À notre connaissance, l'idée d'un reconfinement général n'a pas été évoquée au sein de l'exécutif. Pour l'heure, le gouvernement mise plutôt sur l'extension du pass sanitaire, prévue pour le 9 août 2021. L'accès à de nombreux établissements recevant du public tels que les restaurants ou les hôpitaux sera donc soumis à la présentation d'une preuve que vous n'êtes pas porteur du virus. Pour ce faire, il sera possible de présenter un certificat de vaccination, un certificat de rétablissement ou encore un test négatif de moins de 48 heures. 

L'Institut Pasteur prévoit un pic des hospitalisations en septembre

D'après les chiffres de l'Agence nationale de santé publique, le Covid-19 reprend du terrain aux quatre coins du pays. Près de 28 000 nouveaux cas et 40 décès ont été enregistrés pour la seule journée du 28 juillet 2021. De son côté, l'Institut Pasteur se veut plutôt optimiste. Il compte sur le maintien de mesures non pharmaceutiques telles que le pass sanitaire, le port du masque ou encore les gestes barrières. Toutefois, une dégradation de la situation est attendue au mois d'août, suivie d'un pic des hospitalisations au mois de septembre. 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.