Ecouter l'article :

Après l'annonce d'une seule cérémonie à Paris en raison de la pandémie de Covid-19, des élus et certaines associations d'anciens combattants ont lancé un appel au gouvernement. A-t-il été entendu ?
Coronavirus : les commémorations du 8 mai auront-elles finalement lieu ?AFP

Le 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme ne pourra pas se fêter comme les précédents. En raison de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus et des mesures d’urgence établies, le gouvernement s’est montré strict : une seule cérémonie du 8 mai se tiendra à Paris, a-t-il annoncé la semaine dernière. Cette décision n’a pas fait l’unanimité et a provoqué la colère de plusieurs élus et associations d’anciens combattants.

Annulation des cérémonies du 8 mai : "ahurissant et inconcevable"

De nombreux élus de droite ont ainsi appelé le président de la République à revenir sur l’annulation des cérémonies du 8 mai. Dans un courrier adressé à l'Elysée, le député LR Philippe Gosselin regrette qu’il ne soit pas possible d’organiser des cérémonies en très petit comité dans les collectivités. Il s'est dit samedi "scandalisé". Il estime "ahurissant et inconcevable" qu'on puisse "acheter des croquettes pour nourrir ses chiens ou chats mais pas honorer ses morts" le 8 mai, rapporte France Bleu.

Le message semble avoir été entendu. Les commémorations pourront avoir lieu, mais sous certaines conditions très strictes, a précisé ce lundi 20 avril au soir Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées :

"Dans les communes, les maires pourront organiser, en format très restreint et _en respectant strictement les mesures de distanciation_, un dépôt de gerbe au monument aux morts".

Des commémorations du 8 mai sans public

Toutefois, ces recueillements devront s’effectuer "sans rassemblement ni autre manifestation publique", en compagnie d'un unique porte-drapeau désigné par les associations d'anciens combattants, d’après le communiqué diffusé lundi par l'AMF (Association des maires de France).

Par ailleurs, dans l'ensemble des départements tout comme dans les territoires d'outre-mer, les préfets et hauts-commissaires organiseront, sans public, une cérémonie au monument aux morts de la commune chef-lieu.

Le communiqué du ministère des Armées note également que la cérémonie télévisée, présidée par Emmanuel Macron, se tiendra le matin à Paris, à l'Arc de triomphe, "en présence d'un nombre restreint d'autorités civiles et militaires."

Pour manifester leur participation à cette journée nationale, "le président de la République demande aux Françaises et aux Français qui le souhaitent de pavoiser leur balcon aux couleurs nationales."

 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Commémoration des attentats du 13 novembre : les gestes de réconfort d'Emmanuel Macron

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.