Ecouter l'article :

Le coronavirus Covid-19 progresse partout en Europe et notamment en Angleterre. Face aux prévisions inquiétantes, le gouvernement change radicalement de stratégie.
Coronavirus : les Anglais changent finalement de stratégie Boris Johnson a revu sa stratégie face au coronavirus Covid-19 ©Flickr

Plus de 250 000 morts et un service de santé sous l’eau. Voici ce qu’aurait risqué le Royaume-Uni si le gouvernement en place n’avait pas changé de stratégie et considérablement renforcé ses mesures face au nouveau coronavirus Covid-19, rapporte 20 minutes. Ce scénario catastrophe avait été prédit par des scientifiques, alors que les Britanniques étaient jusque-là exemptés de mesures spécifiques.

Lundi 16 mars, au soir, le Premier ministre britannique Boris Johnson a demandé à la population d’éviter tout déplacement et contact qui représentent un risque sanitaire important, expliquele journal Les Echos. Il a également appelé les femmes enceintes et les personnes âgées à s’isoler pendant 3 mois minimum. Les ressortissants anglais ne doivent pas voyager pour une période de 30 jours, dans un premier temps, mettant en avant les limitations "sans précédent" à la circulation imposées dans le monde.

Des restrictions moins extrêmes qu’en France ou en Italie

Pour l’instant, la fermeture des écoles, restaurants, cinéma ou salles de spectacles n’est pas encore prévue. Les grands rassemblements ne sont pas encore interdits non plus. Ces mesures ne constituent pas une aussi grande restriction de déplacement que dans les pays voisins. Cependant, elles représentent un net renforcement par rapport à la stratégie controversée adoptée jusqu’alors.

Cette dernière consistait essentiellement à isoler les personnes présentant des symptômes ou revenant de zones à risque pour alléger la pression sur les services de santé et favoriser l’émergence d’une "immunité collective".

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Coronavirus : les produits à avoir chez soi

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.