Pour les Etats-Unis d'Amérique, cela ne fait aucun doute : le coronavirus a été créé en laboratoire. Une analyse qui ne correspond pas à celle de l'OMS. Explications.
Coronavirus Covid-19 : peut-on vraiment prouver son origine humaine ?Istock

"Ils continuent d'empêcher l'accès aux Occidentaux, aux meilleurs médecins", s'agaçait Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, pour qui l'origine du coronavirus Covid-19 est humaine. Et il lui semble essentiel d'aller inspecter, en Chine, les laboratoires de Wuhan comme il l'a expliqué à la presse le dimanche 3 mai 2020, rapporte le journal local L'Indépendant.

C'est que, pour l'homme d'Etat, tout porte à croire que l'Empire du Milieu est à blâmer pour la pandémie qui aura imposé une importante mise sous cloche à échelle internationale. En tout et pour tout, rappelle Paris Match, plus de la moitié de l'humanité aura été confiné au cours de l'épidémie.

"Il faut que nous puissions aller là-bas. Nous n'avons toujours pas les échantillons du virus dont nous avons besoin. Il existe des preuves immenses que c'est de là que c'est parti", a encore affirmé le chef de la diplomatie américaine. Et lui d'asséner, enfonçant le clou : "Ce n'est pas la première fois que le monde est mis en danger à cause de virus provenant de laboratoires chinois".

Les États-Unis avaient-ils prévenus la Chine ?

Ce ne sont pas les seules attaques que s'est autorisé le diplomate états-unien. Il a aussi assuré que "la Chine est connue pour sa propension à infecter le monde et à utiliser des laboratoires ne respectant pas les normes".

Cependant, outre-Atlantique, les hommes et les femmes politiques ne sont pas les seuls intéressés par l'origine du virus : de nombreux médias locaux s'interrogent aussi sur la question. Récemment, le Washington Post affirmait que l'ambassade des États-Unis en Chine avait alerté Pékin sur les risques sanitaires que représentait le laboratoire de Wuhan... Il y a deux ans de cela, déjà.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.