Des faux médiums escroquaient certaines femmes dans plusieurs départements de France. Les malfaiteurs ont été jugés devant le tribunal correctionnel de Lyon.
Connaissez-vous l'arnaque au faux médium qui sévit dans plusieurs départements ?Istock

Chasser le "mauvais oeil", désensorceler des bijoux, c'est le faux business mis en place dans la région de Lyon par trois ressortissants marocains. Selon le journal régional Le Progrèstrois hommes, âgés de 31 à 48 ans, ont mis au point une arnaque au faux médium, visant principalement les femmes musulmanes. 

Les trois ressortissants étaient jugés la semaine dernière, devant le tribunal correctionnel de Lyon. Le journal régional indique que les malfaiteurs avaient une technique bien ficelée. Les trois compères repéraient leurs victimes sur les marchés de Lyon, mais aussi de la Loire de l'Isère et de l'Ain. 

Les femmes sont alors abordées par l'un des escrocs, qui demande l'adresse de la mosquée pour gagner la confiance des femmes, détaille le quotidien. Se présentant comme médium, l'homme amène alors la discussion sur la question du "mauvais oeil" et propose ainsi à la cible de désensorceler ses bijoux de mariage. 

Une technique bien huilée

C'est là qu'un deuxième arnaqueur entre en scène. Celui-ci se dirige vers le faux médium, son acolyte, et prétend avoir besoin d'aide pour un membre de sa famille. Quelques instants plus tard, les deux hommes reviennent, le faux client criant au miracle et remerciant son complice. Le malfaiteur propose alors son aide à la victime, qui a été témoin de la scène, détaille Le Progrès

L'arnaque se concrétise lorsque le voleur demande à la femme visée de lui apporter ses bijoux, de sorte à ce qu'il les désenvoûte lors d'un rituel. La proie des voleurs, crédule, apporte ses biens dans un sac et le confie au "médium", qui les transmet à un troisième complice. Lorsque la femme revient récupérer ses bijoux, le sac lui est rendu, avec pour instruction de ne pas l'ouvrir avant d'être rentrée chez elle, sous peine de fausser le rituel. Une fois à son domicile, la victime ouvre son sac et découvre un tas de cailloux à la place de ses objets précieux. 

D'après Le Progrès, les trois voleurs seraient condamnés à une peine allant de 6 mois avec sursis à 2 ans ferme. Certains plaignants auraient perdu jusqu'à 60 000 euros. 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.