Heureux gagnant de 4,7 millions de francs en 1985, Ahmed Allay avait été condamné à 18 mois de prison ferme pour tentative d’escroquerie. Son gain avait alors été annulé sur décision de justice. Aujourd’hui, le joueur pourrait finalement être réhabilité et recouvrir son gain.

Ahmed Allay, professeur de Chimie à Nancy pensait empocher 4, 5 millions de francs lors d’un tirage au loto en 1985. Au lieu de cela, le joueur s’est vu accusé de tentative d’escroquerie et a été condamné en 1987 à 18 mois de prison ferme. Aujourd’hui, l’ancien amateur de loterie pourrait finalement être réhabilité et récupérer son gain grâce à une procédure de révision du procès, révèle Le Parisien.

Alors qu’il était persuadé de repartir avec une fortune en poche (environ 600 000 euros), Ahmed Allay a vu son gain annulé au motif que son ticket n’a pas été validé par son buraliste. Le malheureux gagnant poursuit alors ce dernier en justice. Mais dans un même temps, la Société de loterie nationale (désormais Française des jeux)lui intente un procès pour tentative d’escroquerie.

Un changement d’avocat gagnant

Publicité
En 2013, le professeur de chimie a changé d’avocat. Ce dernier aurait retrouvé chez le buraliste un relevé qui prouverait la bonne foi de son client. Ainsi que l’explique Ahmed Allay dans Le Parisien, "sur la fiche hebdomadaire de vente du buraliste, mon ticket a bien été comptabilisé de sa main".

Après avoir demandé quatre demandes de révisons qui ont toutes étés rejetées, l’ancien vainqueur espère que ce nouvel élément permettra cette fois-ci l’ouverture d’une révison.

La réponse de la justice est attendue ce lundi.

Vidéo sur le même thème : vendredi 13 : heureux gagnants au loto… deux fois !

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité