La nouvelle remplaçante de Claire Chazal a un nom : Audrey Crespo-Mara. Une jolie blonde qui office d’ordinaire sur LCI où elle a réalisé de très belles performances d’audience l’année dernière. De quoi y voir une menace pour l’emblématique présentatrice du JT ?

Le vent sera-t-il sur le point de tourner pour Claire Chazal. A l’antenne depuis près de 25 ans, la présentatrice du JT fait depuis quelques jours l’objet de nombreuses rumeurs. On entend en effet dire qu’elle pourrait prochainement quitter son poste ou encore que TF1 chercherait à la faire partir d’ici la rentrée. En cause : l’arrivée d’Audrey Crespo-Mara en remplacement d’Anne-Laure Coudray. Joker de Claire Chazal, la journaliste est actuellement en congé maternité. Aussi, la Une a dû trouver une remplaçante à la remplaçante. De quoi soulever de nombreuses questions. Parmi elle, celle d’une éventuelle menace pour Claire Chazal.

"Je n’ai pas du tout envie de prendre sa place", a pourtant assuré Audrey Crespo-Mara. Au micro d’Europe 1, celle qui partage la vie de Thierry Ardisson a en effet assuré qu’ "aucun changement n’est prévu" et que sa mission était "très claire" : il s’agit selon uniquement de remplacer Anne-Laure Coudray pendant son congés maternité. "Je suis là pour six week-ends", a-t-elle affirmé tout en confiant vouloir "profiter de l’instant" et "vivre cette chance inouïe de présenter le journal de TF1 cet été".

"Le plus grand danger pour Claire Chazal"Mais le réel danger pour Claire Chazal pourrait bien venir d’ailleurs. Selon Marie Bernard, auteure de Claire Chazal, une passion française, "le plus grand danger pour Claire Chazal (était) que les téléspectateurs continuent de s’en prendre à elle sur les réseaux sociaux, au point que TF1 décide de la débarquer". "Claire Chazal a toujours dit qu’elle ne partirait pas d’elle-même", avait-elle également rappellé lors d'un entretien accordé à Planet.fr.

Publicité
Effectivement, la présentatrice ne semble pas près de vouloir rendre l’antenne. En témoigne sa réaction sur le plateau de Marc-Olivier Fogiel le mois dernier lorsque celui-ci à évoqué le "sentiment d’illégitimité permanent" qui la suit. "Oui, il y a sûrement des doutes. C’est toujours difficile de voir son image, pour n’importe qui. C’est toujours compliqué quand on recherche une excellence et qu’on a une exigence, on ne voit que les défauts", avait-t-elle déclaré au bord des larmes. Elle devrait rester à son postre encore "un ou deux ans", prédisait Marie Bernard l'année dernière.

Vidéo sur le même thème - Claire Chazal : "La place que j'occupe est enviable et enviée"

mots-clés : Claire chazal

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité