La nature a de quoi nous surprendre. Un arbre hors-norme a été découvert en Nouvelle-Calédonie...
IllustrationIstock

L'arbre qui saigne du métal : il ne craint pas le poison

On l'appelle "l'arbre à sève bleue" ou l'"arbre à nickel". Le Pycnandra acuminata de son nom scientifique a été découvert en Nouvelle-Calédonie. Appartenant à la famille des sapotacées, il peut atteindre les 20 mètres de hauteur. Sa particularité ? Sa sève, d'une couleur bleue-verte, contient près de 25% de nickel.

C'est un arbre dit hyperaccumulateur se nourrit de son sol ultramafique, en l'occurence un sol riche en métaux ferro-magnésiens. D'après les spécialistes de l'Institut de Recherche pour le Développement, la résistance de ce végétal à un milieu toxique pourrait s'expliquer par les bactéries et champignons microscopiques présents sur ses racines qui font office de filtres. 

Seule une quarantaine de plantes dans le monde peuvent résister à un environnement aussi nocif, selon Maxi Sciences

A lire aussi : Planter des arbres dans son jardin : ce qui est permis, ce qui ne l’est pas

L'arbre qui saigne du métal : la richesse de la Nouvelle-Calédonie 

Bien que la Nouvelle-Calédonie soit une terre pauvre en éléments nutritifs comme l'azote, les espèces rares, à l'instar de cet arbre qui saigne du nickel sont endémiques sur l'île.

Interrogé par La Croix, Bernard Robineau, géologue et directeur du Centre national de recherche et technologie sur le nickel (CNRT) de Nouvelle-Calédonie explique que la géologie de l'archipel est tout à fait exceptionnelle. "Datant de 80 millions d'années, le 'Caillou' est une roche magmatique, morceau de plancher océanique rehaussé à la surface de l'océan par les forces tectoniques puis altéré par l'érosion, aboutissant ainsi à un enrichissement en nickel, fer, chrome et cobalt". 

Vidéo Baobab, une lente agonie

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage