Le tueur en série Patrice Alègre devrait demander sa libération conditionnelle. Condamné en 2002, il avait été reconnu coupable de cinq meurtres et de six viols.
Patrice Alègre en 2002AFP

Le tueur en série Patrice Alègre s'apprêterait à demander sa liberté conditionnelle, selon une information de France 3 Occitanie. Originaire de Toulouse, il avait été arrêté en 1997 et condamné en 2002 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans.

Les juges en charge de l'affaire l'avaient en effet reconnu coupable du viol de six femmes, suivi du meurtre de cinq d'entre elles et de tentative de meurtre sur la sixième. Comme souvent chez les tueurs en série, la liste de ses victimes pourrait être en réalité beaucoup plus longue, explique Le Figaro. On dénombre au total 191 assassinats non-élucidés dans la région de Toulouse durant la période d'activité de Patrice Alègre.

Patrice Alègre : "psychopathe", "pervers narcissique" et "nécrophile"

Deux psychiatres ayant examiné Patrice Alègre en 2002 parlent d'un "tueur en série organisé", "psychopathe" et "pervers narcissique" ayant subi des "traumatismes désorganisateurs précoces" dans sa jeunesse, liés à des "débordements sexuels maternels". Ils évoquent, indique Libération, l'hypothèse de "matricides déplacés" pour expliquer ses meurtres et soupçonnent même le tueur de "conduites nécrophiles" sur ses victimes.

Courant depuis 1997, la période de sûreté se termine en 2019. Patrice Alègre est donc légalement autorisé à réclamer sa remise en liberté. Une éventualité "impossible" pour les familles des victimes qui font état d'un homme "dangereux", rappelle France 3.

Le tueur en série envisagerait d'épouser une admiratrice canadienne, qui s'est d'ores et déjà installée à proximité de la prison centrale d’Yzeure (Auvergne-Rhône-Alpes), où il est actuellement détenu.

Vidéo : Nordahl Lelandais, un tueur en série ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.