Ce jeudi 2 octobre, deux ex-cadres de l'UMP ont été interpellés à l'aube puis placés en garde à vue dans le cadre de l'affaire Bygmalion.
© AFPAFP

Deux ex-cadres de l’UMP ont été placés en garde à vue ce matin à l’office anticorruption de Nanterre a rapporté l’AFP. Il s’agit d’Eric Cesari, ancien directeur général adjoint de l’UMP et Fabienne Liadze, ex-directrice des affaires financières du parti. Ils "ont été interpellés à leurs domiciles ce matin" précise l’agence.

[Mise à jour 9h00 :  Pierre Chassat, directeur de la communication de l'UMP a également été placé en garde à vue ce matin a-t-on appris plus tard]

Lire aussi : Bygmalion : François Fillon conteste la version de Nicolas Sarkozy

Eric Cesari a été nommé en 2008 à la tête de l’administration de l’UMP et était surnommé "l’œil de Sarko" dans les couloirs de la rue Vaugirard. Et pour cause, l’homme est connu pour être très proche de l’ex-président. Comme le rappelle Europe 1, Eric Cesari a indiqué en juillet dernier à L’Express n’avoir jamais "participé à aucune réunion consacrée aux comptes de campagne". À l’arrivée du triumvirat à la présidence de l’UMP, ce dernier avait été remercié sans ménagement.

C’est Jérôme Lavrilleux qui a mis en cause ces deux anciens cadres qui auraient participé selon lui à une réunion au cours de laquelle a été décidée la mise en place du maquillage des comptes de campagne. Hier, trois personnes ont été mises en examen et ont confirmé le maquillage des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012

vidéo sur le même thème - Affaire bygmalion : quatre personnes en garde à vue 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Tour de France 2019 : un coureur met une fessée à un spectateur !