Depuis l'élection de son époux, Brigitte Macron a revêtu la casquette de première dame. Un nouveau rôle qui lui a inspiré une obsession...
AFP

L'obsession secrète de Brigitte Macron : "elle ne veut gêner personne"

Birgitte Macron habite rue du Faubourg Saint-Honoré depuis près de dix-huit mois. Si être première dame n’est pas un statut officiel, c’est tout de même un rôle à part entière dont l'exercice a fait naître une obsession chez l'épouse d'Emmanuel Macron. Dans ce nouveau costume, l’ancienne professeure de littérature "essaie de faire de son mieux", explique Elise Karlin, journaliste à L’Express  dans lequel elle publie un portrait de Brigitte Macron.

Depuis son arrivée à l’Elysée, la première dame a choisi des causes qui lui tiennent à cœur pour mener des actions : le handicap, le harcèlement scolaire, les maladies infantiles, la santé mentale... Une mobilisation peu médiatique car elle ne veut pas "que l’on puisse dire qu’elle fait de la communication", précise la journaliste lors d’un entretien à la Voix Express.

Brigitte Macron choisit des domaines d’actions qui n’interfèrent pas avec la politique car elle a "une obsession : elle ne veut gêner personne. Ni les ministres concernés par ce à quoi elle s'intéresse, […] ni surtout son époux : 'C'est lui que les Français ont élu, pas lui et moi', répète-t-elle souvent", écrit Elise Karlin dans les colonnes du journal.

A lire aussi : Ce qu’il s’est vraiment passé aux obsèques du frère de Brigitte Macron

L'obsession secrète de Brigitte Macron : "une influence positive sur le président de la République"

"Est-ce que cela ne va pas gêner le président ?", "Est-ce que j’aurais dû prendre une seule cause ou plusieurs ?"… L’épouse du chef de l’Etat se pose de nombreuses questions pour que son rôle ne nuise pas à Emmanuel Macron. Pour les Français, il y a peu de risques que cela arrive. En effet, selon un récent sondage Ifop réalisé pour le magazine VSD, 55% d’entre eux estiment que Brigitte Macron a "une influence positive sur le président de la République".

Au-delà des actions plus discrètes qu’elle peut mener, la première dame a également un rôle de représentation aux côté de son époux et surtout un rôle de conseil. "C’est une des rares à parler encore cash à Emmanuel Macron. Elle lui dit ce qui va et ne va pas avec des mots simples sans enrober les choses. Elle lui dit ça, c’est une connerie", souligne Elise Karlin à la Voix Express.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.