Une association ultraconservatrice a imaginé un magasin éphémère qui fait polémique. Le showroom qui présente des bébé-baigneurs à codes-barres, est condamné par une dizaine d'élus.

Derrière la boutique polémique, les ultraconservateurs d'Alliance VITA

Mannequins sans visage, bébés estampillés de codes-barres, femmes enceintes dans des cartons… C'est à peu de choses près ce que l'on peut trouver dans ce nouveau lugubre magasin éphémère, inauguré ce mardi. Cette initiative a été pensée par Alliance Vitae, un mouvement ultraconservateur qui dénonce un risque de "marchandisation de la procréation", avec la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA). 

D'après Libération, seuls les journalistes et sympathisants ont l'opportunité de découvrir l'intérieur de la boutique inaugurée dans le passage Choiseul du IIe arrondissement de Paris, et qui s'étale sur 60 mètres carrés. C'est Tugdual Derville, personnage médiatique des milieux conservateurs, qui en a notamment assuré la promotion sur les réseaux sociaux. L'ouverture n'est pas passé inaperçue et fait depuis l'objet de bon nombre de critiques, notamment celles de plusieurs associations pour l’égalité des droits qui évoquent "amalgames", "caricatures" et "fantasmes"

Les associations LGBT montent au créneau

Parmi les critiques : une poignée d'élus de la mairie du IIe arrondissement parisien. Jacques Boutault, maire écologiste de l'arrondissement, dénonce une "opération dégradante et irrespectueuse pour les familles dans toutes leur diversité".  En réponse, ils ont d'ailleurs publié un texte sur les réseaux sociaux. 

Pour SOS Homophobie et l’Inter-LGBT, la dénonciation est toute aussi forte. C’est une "inadmissible (…) confusion voulue et organisée entre PMA et GPA", une "propagande de désinformation" et d’insulte à l’égard des familles concernées et leurs enfants. Elles dénoncent par ailleurs la confusion entretenue par les opposants entre GPA et PMA, alors que seule l'ouverture de cette dernière aux femmes célibataires et lesbiennes est actuellement discutée dans le cadre des états généraux de la bioéthique. Emmanuel Macron s'est d'ailleurs prononcé contre la légalisation de la GPA en France. L'Inter-LGTB n'exclut pas d'avoir recours à la justice. 

Publicité
Alliance VITA a été créée lors des premiers débats sur la bioéthique par Christine Boutin en 1993. L'association est connue pour ses positions contre l'avortement et l’euthanasie. Elle est par ailleurs opposée au mariage pour tous et à l'adoption par des couples de même sexe.

En vidéo - Sylvie Tellier dit tout sur sa troisième grossesse

mots-clés : Bébé, Vitrine, Paris, Pma, Gpa

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité