Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre l'abandon des animaux. Les propriétaires de chat vont devoir être en règle.

Didier Guillaume ne veut plus que les Français abandonnent leurs animaux. Le ministre de l’Agriculture avait déjà affirmé, au micro de RMC  le 1er octobre 2019, sa volonté ferme de punir l’abandon de nos amis à quatre pattes. 

Ce sera bientôt chose faite, puisqu’il a annoncé mardi 28 janvier 2020, sur le plateau de RMC, que le gouvernement souhaitait sanctionner les propriétaires de chats non-identifiés (les animaux sans puce ou sans tatouage), au premier trimestre 2020. La démarche du gouvernement vise à responsabiliser les propriétaires et de lutter ainsi contre les abandons fréquents.  

Un chat domestique âgé de plus de 7 mois doit obligatoirement être tatoué ou pucé. Ces deux systèmes servent à retrouver le propriétaire de l’animal en cas de perte ou d’abandon. Ainsi, les maîtres pourraient se voir infliger une amende d’un montant de 135 euros, en cas de non-respect de cette obligation. Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture datant de 2018, 47 % des chats ne sont pas identifiés en France, ce qui correspond à plus de sept millions de félins. 

La France : le pays des abandons

Mais alors pourquoi les Français abandonnent-ils leurs animaux ? Pour Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, interrogé en 2019 par La Voix du Nord, la première cause d’abandon est "une adoption irresponsable, un achat compulsif". Selon lui, "des personnes prennent leur animal comme un bien avant de s'apercevoir quelques semaines, quelques mois plus tard, qu'ils ne peuvent pas partir en vacances et qu'il devient encombrant."

Avec, au total, 100 000 animaux abandonnés chaque année, dont 60 000 durant l’été, la France détient en effet le triste record du nombre d’abandons en Europe, selon la fondation 30 millions d'amis.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.