Des chômeurs ayant répondu à une annonce d'offre d'emploi ont été escroqués de plusieurs centaines d'euros. Une proposition très alléchante mais qui s'avérait être fausse...
illustrationIstock

Arnaque visant les chômeurs : de nombreuses victimes recensées

Une escroquerie visant les chômeurs fait parler d’elle ce 14 février 2019. De nombreuses personnes sont tombées dans le panneau. C’est en répondant à une offre d’emploi par mail que ces dernières ont été dépouillées de plusieurs centaines d’euros, indique Le Parisien.

Le commissariat de Meaux (Seine-et-Marne) reçoit "plusieurs plaintes de ce type par semaine", rapporte un policier. Cette arnaque ne date pas d’hier et risque de perdurer puisqu’il est très difficile de retrouver ces escrocs. Il appelle à une grande vigilance des Français.

"Tout est intraçable" affirme ce même policier. En effet, "il n’y a ni adresse, ni numéro de téléphone" sur les mails envoyés aux chômeurs visés. De quoi compliquer le travail des forces de l’ordre…

Arnaque visant les chômeurs : toujours le même mode opératoire

Le mode opératoire est toujours le même. Des personnes sans-emploi reçoivent un mail, parfaitement bien écrit, proposant un emploi ou un complément de salaire. Dans ce courrier électronique est précisé que le correspondant est envoyé par Pôle emploi et "demande au chômeur d’acheter le matériel ou la tenue avant de prendre son poste", explique le policier intérrogé par le quotidien.

Face à cette offre alléchante, certaines personnes l'acceptent et reçoivent alors un chèque de 1 500 euros par courrier. Après avoir encaissé ce montant, les victimes garde 300 euros pour payer les fournitures demandées précédemment et reverse la reste (1 200 euros) à l’ "employeur", qui s’avère être l’auteur du mail en question. Cependant, quelques jours après avoir effectué cette transaction, les chômeurs apprennent que le chèque était en fait volé.

Une fois encore, il est impossible de remonter jusqu’à l’arnaqueur via les virements, explique le policier du commissariat de Meaux.

Afin de limiter au maximum ce type d’escroquerie, le policier rappelle quelques conseils à suivre pour ne pas se faire piéger : il ne faut en aucun cas donner ses coordonnées bancaires ou autres, par mail à un inconnu et il ne faut jamais envoyer une copie de sa pièce d’identité. Par ailleurs, il précise qu’il est préférable de contacter par téléphone son conseiller Pôle emploi pour s’assurer de la validité de l’offre proposée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.