Attention à la fausse panne de voiture, une arnaque de plus en plus pratiquée par des escrocs. C'est parce qu'ils extorquent régulièrement des centaines d'euros que la gendarmerie du Bas-Rhin a récemment mis en garde les automobilistes contre ce phénomène.
IllustrationIstock

Arnaque à la fausse panne: comment procèdent les escrocs ?

Chez les gendarmes, cette escroquerie est appelée "l’arnaque à l’irlandaise" ou la "panne bulgare". Le processus est classique, un homme et une femme habillés de manière chic avec une voiture arrêtée sur le bas-côté. L'individu se met à faire des grands signes et demande de l’aide. L’arnaqueur prétexte la plupart du temps une panne de voiture (souvent immatriculée à l'étranger, notamment en Allemagne) ou d’essence. Le scénario peut quant à lui varier. L'homme est en vacance avec sa famille, ils sont étrangers. Il a perdu son portefeuille ou alors, sa carte bancaire s'est cassée. Les voleurs ne manquent pas d’idées pour amadouer et voler leur victime...

Arnaque à la fausse panne : de l'aide contre des bijoux sans grande valeur

Par la suite, il propose d’échanger ses bijoux de " qualité" ou des coupures de monnaie, qui n’ont en fait pas de grande valeur.  Ces billets doivent servir de contrepartie, puisque c'est la victime qui va payer les réparations ou l’essence. L’arnaque qui existe depuis déjà quelques années peut vous coûter des centaines d' euros voir plus comme le rapporte France bleu ou encore La Nouvelle république.  Planet évoquait également le sujet dans un article similaire fin 2018. 

Arnaque à la fausse panne : la gendarmerie alerte les automobilistes

Ces malfaiteurs ont été repérés dans le courant du mois de juin mais pourraient toujours sévir en juillet. La gendarmerie met donc en garde les automobilistes contre ses arnaques. En effet, il y a de grandes chances qu’une personne s’arrête face à cette situation et aide le voleur. Elle demande via les réseaux sociaux de ne surtout pas s’arrêter et de mémoriser la marque, couleur, plaque d’immatriculation de la voiture. Enfin, d’appeler le 17… à l’arrêt bien sûr.

Vidéo : L'appel du faux policier : une vraie arnaque dont il faut se méfier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.