Vous avez reçu un mail au nom d'un département ? Le conseil départemental de la Dordogne appelle "à la plus grande vigilance".
Arnaque : attention à ces escrocs qui se font passer pour votre départementIllustrationIstock

Prenez garde ! Les démarchages frauduleux par mail ne prennent pas de vacances. En témoigne l’alerte lancée par le conseil départemental de la Dordogne ce 3 août. La collectivité appelle les Périgourdins "à la plus grande vigilance". Si vous habitez dans ce département, il va vous falloir en effet être très attentif et méfiant face aux mails que vous recevez, car des escrocs usurpent l’identité du service.

Si vous recevez un courriel ayant pour objet la "Couverture départementale collective offre limité", ne l’ouvrez pas et "ne cliquez sous aucun prétexte" sur le lien présent dans le message, il s’agit d’une arnaque. Comme le détaille le communiqué, il "est envoyé par un destinataire se présentant ainsi : "Service conseil départementale".

Mail frauduleux : le département de la Dordogne n’a jamais proposé ce type de service

"Se faisant passer pour le Conseil départemental, l’expéditeur propose aux destinataires de bénéficier de tarifs très avantageux sur une mutuelle collective départementale", indique la collectivité. Or, "le Département de la Dordogne n’a en aucun cas mis en place ce type de service, ni missionné un tiers pour l’effectuer en son nom".

Le Conseil départemental appelle ainsi les Périgourdins destinataires de ce mail "à le signaler directement auprès des services de l’État à l’adresse suivante : www.internet-signalement.gouv.fr".

Il est possible que ce type d’arnaque s’étende à d’autres départements.

En cas de doute ou de lien suspect présent dans un courriel, ne l'ouvrez, ne transférez pas le lien à vos contacts et surtout et ne complétez jamais vos données personnelles. Transférez-le à l’organisme concerné afin qu’il puisse agir contre cette fraude.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.