TÉMOIGNAGE. Marc Margelidon est un ancien malade alcoolique. Désormais guéri, il raconte cette période "d'enfer" et le déclic qui lui a donné la force de se soigner. Aujourd'hui, il mène une toute nouvelle vie.
Alcoolisme : "J'ai sombré littéralement, pour noyer plein de choses"Copyright Marc Margelidon

En France, on estime à cinq millions le nombre de personnes qui rencontrent des difficultés avec l’alcool. En 2015, il a été à l’origine de 41 000 décès, 30 000 chez les hommes et 11 000 chez les femmes. Selon une étude publiée par Santé publique France en février 2019, il s'agit de la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac. En 2015, la consommation d'alcool a été à l'origine de 16 000 décès par cancer, 9 900 par maladies cardiovasculaires, 6 800 par maladies digestives et 5 400 par une cause externe (accident ou suicide). Se sortir de cette dépendance est un long combat qu'a mené Marc Margelidon, ancien malade alcoolique. Aujourd’hui, il est complètement guéri. Voici son témoignage.

"Je suis un ancien malade alcoolique. Je me considère comme guéri depuis maintenant 18 ans, c’est-à-dire que l’alcool n’est plus du tout un problème pour moi. Je suis au-delà de l’abstinence, je suis ce qu'on appelle 'hors-alcool' : j’ai beaucoup d’activités, je fais beaucoup de choses, j’ai une vie sociale très intense, ce qui fait que je suis souvent au contact du produit, comme hier soir au restaurant, comme ce soir. Les gens peuvent prendre de l’alcool devant moi, ça ne me pose pas de problème. Pour l’Organisation mondiale de la Santé, la guérison signifie un retour à une vie sociale, mentale et physique et que tout va bien. J'en suis là."

Alcoolisme : "Il y a eu beaucoup de décès autour de moi"

"J’ai eu un passage très difficile avec l’alcool, qui était devenu une très grosse béquille. J’ai traversé un gros trou noir entre 1999 et 2002. J’ai eu un schéma de vie classique : on a acheté une maison avec une ex-femme, j’ai eu un enfant et, en 1999, tout s’est effondré. L’élément déclenchant, ça a été des problèmes relationnels au niveau de mon travail, principalement avec mon supérieur hiérarchique direct, puis ça a enchaîné avec des problèmes dans mon couple, j’ai beaucoup bu, et puis il y a eu beaucoup de décès autour de moi il y a 21 ans. J’ai sombré littéralement dans l’alcool pour noyer plein de choses, du chagrin, de la dépression. J’ai divorcé, à ce moment-là j’ai eu une grosse suspension de permis à cause de l’alcool".

Et puis, un jour de 2001, Marc Margelidon a un déclic et décide de se faire aider.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Fibrillation auriculaire : arrêter l'alcool réduit les problèmes cardiaques

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.