Alain Juppé veut privilégier le crémant de Bordeaux au champagne lors des cérémonies dans sa ville. Un choix qui crée la déception chez les producteurs champenois.

Il y a décidément de la tension dans l’air entre le maire de Bordeaux et les producteurs de champagne. Lors d’une manifestation culturelle à Bruxelles en septembre dernier, Alain Juppé avait lancé à la cantonade qu’il souhaitait "écluser les champagnes de la cave du Palais Rohan pour les remplacer par les crémants de Bordeaux". Le maire de Bordeaux était sérieux et les producteurs du nectar champenois font désormais grise mine, rapporte Sud-Ouest.

"Je pense qu’il s’agit d’une boutade. Monsieur Juppé souhaite-il que, dans nos maisons de champagne, on arrête de servir ces vins de Bordeaux que nous adorons ?", a lancé à ce titre Pierre-Emmanuel Taittinger de la maison de champagne éponyme, dans le dernier numéro de Terre de vins. "S’il veut être président de la République, il doit jouer collectif national et non collectif local", a-t-il ajouté.

Le crémant pour les cérémonies, le champagne pour les grandes occasions

Le weekend dernier, lors de la troisième édition de Bordeaux Tasting, l’édile a pourtant fait bonne figure en se déplaçant sur le stand Taittinger pour leur faire part de son amour pour le champagne. Entre-temps, les producteurs de champagne ont envoyé un courrier à Alain Juppé lui demandant de revenir sur sa décision, en vain. Le maire de Bordeaux est en effet resté ferme et leur a fait savoir par écrit qu’il comptait bien encourager la production locale de crément.

Publicité
Selon Sud-Ouest, la ville de Bordeaux se fournirait effectivement en crémant de Bordeaux pour remplacer le champagne. Près de 2000 bouteilles seraient ainsi commandées chaque année pour les réceptions de la ville. Par ailleurs, on a confirmé au quotidien qu’il restait encore des bouteilles de champagne à la mairie, mais "pas de quoi tenir une année". "Nous ne sortons le champagne désormais qu’en de très rares occasions", a confié un proche du maire au journal. Si le champagne devrait se faire moins fréquent dans les caves du Palais Rohan, Sud-Ouest rappelle qu’à Reims, le Bordeaux est banni pour des raisons protocolaires.

Vidéo sur le même thème - Alain Juppé vit "une séquence médiatique formidable" 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité