Invité ce mardi 4 novembre sur BFM TV, le maire de Bordeaux a concédé avoir un "égo surdimensionné".
© AFPAFP

Certaines personnalités se défendent d’avoir la grosse tête. Ce n’est manifestement pas le cas d’Alain Juppé. Invité ce mardi 4 novembre sur le plateau de BFM TV, le maire de Bordeaux n’a pas caché à avoir une haute estime de lui-même. Interrogé sur son égo, le candidat à la primaire a répondu ni une ni deux : "quel est l’homme politique qui n’a pas un égo surdimensionné ?".

Taquin, il a par ailleurs retourné cette question à Jean-Jacques Bourdin en lui demandant "quel grand journaliste n’a pas un égo surdimensionné ?". Si l’ancien Premier ministre plaisante sur sa personnalité, il considère néanmoins, et sérieusement, que la vanité est une qualité en politique.

Lire aussi : Alain Juppé ne craint pas le retour de Nicolas Sarkozy

"Si on ne croit pas qu’au fond de soi-même on peut faire quelque chose pour son pays on ne fait pas de politique. Et quand on le croit c’est qu’on a un égo peut-être supérieur à la moyenne, mais ça peut être utile" explique-t-il.

Puis, quand Jean-Jacques Bourdin lui fait remarquer que la réputation de "drogué à la flatterie" le précède, Alain Juppé trouve encore la parade : "j'’ai un antipoison formidable contre la flatterie, c’est ma femme. Quand j’ai un peu tendance à prendre la grosse tête, hop, tout de suite, elle me ramène à la réalité !" a-t-il déclaré.

Lire aussi : Cinq choses à savoir sur Alain Juppé

> Vidéo sur le même thème : Alain Juppé officialise sa candidature aux primaires UMP

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.