Voici une envie coquine qui n'a pas été du tout appréciée…Une femme vient d'être condamnée pour avoir léché les parties intimes de son voisin.
Istock

Agression intime : une femme transgenre s’en prend à son voisin

Les faits remontent au 29 juin. Lors d'une soirée, une vancancière transgenre de 33 ans s'est introduite chez son voisin et a pratiqué une fellation sur lui, alors qu'il était endormi. Lorsqu'il s'est levé en sursaut, l'agresseuse a fuit. Originaire du Brésil, elle a été poursuivie pour "atteinte sexuelle par violence, menace ou contrainte". 

Ce lundi, elle a avoué les faits à la barre, selon Var-Matin, mais n’explique pas son geste. "Je regrette énormément ce qui s'est passé. Je me suis trompée de porte, je suis entrée et voilà… J'étais très alcoolisée". 

Des excuses insuffisantes pour la présidente du tribunal correctionnel de Toulon : "Lorsque vous vous êtes rendu compte que vous vous étiez trompée d'appartement, vous auriez dû partir? Or là, non, vous restez et vous faites une fellation".

L’auteure de l’agression a ensuite expliqué "être escort-girl en France pour financer (ses) opérations de transformation physique. Mais je veux arrêter pour avoir une vie normale. J'ai un conjoint maintenant".

A lire aussi : Luc Besson : le témoignage glaçant des femmes qui l’accusent d’agression sexuelle

Agression intime : 4 000 euros pour une fellation non désirée

Selon France-Soir, la victime serait "dans l'attente des résultats concernant le test du VIH". Il  a demandé 4 000 euros pour le préjudice moral causé.

L’avocat de l’agresseuse a expliqué à la Cour qu’un séjour en prison ne serait pas une solution. "Je ne vous cache pas le risque pour sa sécurité si elle est incarcérée à La Farlède. C'est une personne très féminine qui porte des prothèses mammaires."

La jeune femme a été condamnée à verser 2 000 de dommages et intérêts à la victime. Elle est aussi interdite de séjour à Hyères pendant trois ans.

Vidéo : Le scandale qui pourrait noircir la victoire des Bleus

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.