Une expertise graphologique indique que la grand-mère paternelle du jeune Grégory Villemin, retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne (Vosges) le 16 octobre 1984, serait l'auteure de plusieurs courriers adressés au juge Lambert.
Monique Villemin et son mari, le 3 novembre 1988 - GERARD CERLES / AFPAFP

Le corbeau démasqué ? Les enquêteurs qui planchent sur l'affaire Gregory pensent en tout cas avoir identifié l'auteur de plusieurs lettres anonymes adressées au juge Lambert dans les années 1980. Une découverte liée aux résultats d'une expertise graphologique. Le Journal du Dimanche  rapporte ainsi que Monique Villemin, la grand-mère paternelle du petit Grégory, aurait rédigé plusieurs courriers anonymes, dont l'un accusait Bernard Laroche. À l'époque, elle aurait signé ses lettres "Corinne".

Sur une lettre truffée de fautes d'orthographe et postée le 6 août 1985 à Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne, on peut lire ceci : "Monsieur le Guje, je m'appelle Corinne, j'ai 16 ans je suis une amie de Muriel la belle soeur de Bernard Laroche. Je ne peux plus garder pour moi ce que […] Muriel ma raconté". La grand-mère de Gregory avait déjà été suspectée, en 1989, d'avoir envoyé des lettres de menaces anonymes au juge Maurice Simon, alors en charge de l'affaire.

Monique Villemin détient-elle la clé de l'énigme ?

Monique Villemin, née Jacob, a été mariée au grand-père de Grégory, Albert Villemin. Elle est aussi la mère du père de Gregory, Jean-Marie, et de quatre autres enfants. Elle a également élevé son neveu, Bernard Laroche suite au décès de sa soeur en couche. Il a été tué en 1985 par Jean-Marie Villemin qui le croyait coupable de la mort de Gregory. Monique Villemin n'a pas toujours été très tendre avec sa belle-fille, Christine, et s'est d'ailleurs constituée partie civile lorsque cette dernière a été accusée d'être à l'origine de la mort de son fils.

Les magistrats notaient déjà dans un arrêt de 1993 que de nombreux proches de la famille soupçonnaient la grand-mère de "détenir la clé de l'énigme". Elle a été entendue à nouveau, en audition libre, lorsque l'affaire a été rouverte l'année dernière. Trente-deux ans après la mort du petit Gregory, Marcel et Jacqueline Jacob, le grand-oncle et la grand-tante, ont alors été mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort, avant d'être écroués.

VIDEO - Ce que l'on sait sur l'audition de Jacqueline Jacob, la grand-tante de Grégory Villemin

 

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !