Le mystère qui entoure le meurtre de Grégory Villemin sera-t-il bientôt résolu ? Alors que la justice vient de donner son feu vert pour de nouvelles analyses génétiques, les parents du petit garçon pensent savoir qui est impliqué dans le drame.
Affaire Grégory : 36 ans après, quel est le scénario privilégié ?AFP

C’est un énième rebondissement, 36 ans après le début de l’affaire. Marie-Christine Chastant-Morand, avocate de Christine et Jean-Marie Villemin, annonce que la justice a accepté cinq des six demandes de ses clients, notamment celles concernant de nouvelles analyses génétiques. Des prélèvements seront donc réalisés prochainement sur 37 nouvelles personnes, qui gravitent autour des parents du petit Grégory.

Affaire Grégory : l'ombre de Bernard Laroche

Faut-il s’attendre à une réponse, plus de trois décennies après le meurtre du petit garçon ? Les enquêteurs vont se plonger une nouvelle fois dans les événements du mois d’octobre 1984, dans les Vosges. Le 16 octobre, Christine Villemin signale la disparition de son fils Grégory, âgé de quatre ans, alors qu’il jouait devant la maison familiale de Lépanges-sur-Vologne. Le petit corps sans vie est retrouvé seulement quelques heures plus tard dans la Vologne, les pieds et les mains liés par des cordelettes. Son bonnet est rabattu sur son visage. Très vite, les enquêteurs ont l’intuition que la réponse à cette affaire se trouve dans l’entourage des époux Villemin. Ils ne se sont pas trompés.

En 1984, lors d’une audition par les gendarmes, Murielle Bolle accuse Bernard Laroche, le cousin germain de Jean-Marie Villemin, d’avoir enlevé et tué le petit garçon alors qu’elle se trouvait avec lui. Elle se rétracte quelques jours plus tard, mais les avocats des époux Villemin sont persuadés qu'elle a subi des pressions familiales pour revenir sur ses accusations. Le procès-verbal de la jeune fille devient alors une pièce maîtresse de l’accusation, mais son audition a été annulée en 2020 par la cour d’appel de Paris car elle a eu lieu sans la présence d’un avocat ou de ses parents, alors qu’elle était mineure. Sans ce procès-verbal, quel est désormais le scénario privilégié ?

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.