Pour se souvenir de l'endroit précis où son compagnon et elle ont enterré le corps de la petite Fiona, Cécile Bourgeon a décidé de recourir à une surprenante méthode.
AFP

Affaire Fiona : comment Cécile Bourgeon pourrait retrouver le cadavre de sa fille

La petite Fiona est morte alors qu'elle n'était âgée que de cinq années en 2013. Depuis, Cécile Bourgeon, sa mère, ainsi que Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, ont tous deux été condamnés à 20 ans de réclusion sans période de sûreté pour "coups mortels aggravés" sur la fillette. Et si la mère continue de nier tout acte de malveillance envers Fiona, elle avait, à plusieurs reprises, déjà émis un souhait... Celui de recourir à une méthode bien spécifique pour essayer de retrouver le cadavre de sa fille : l'hypnose.

"Pour le corps de Fiona, j’ai réfléchi, il n’y a qu’une solution : un hypnotiseur", confiait-elle, une nouvelle fois, fin mars 2018 à l’un de ses avocats.

A lire aussi : Affaire Fiona : violée et brulée ? La nouvelle hypothèse qui fait trembler le tribunal

Affaire Fiona : un médecin prêt à hypnotiser la mère ?

Tel que le rapporte Le Parisien, à défaut de parvenir à se remémorer l'endroit précis où elle a enterré Fiona il y a cinq ans, l'hypnose pourrait, en effet, permettre à Cécile Bourgeon de localiser le corps de sa fille dans la forêt. Un médecin spécialisé en la matière vient de le confirmer dans les colonnes du quotidien. Il aurait, également, donné son accord pour tenter l'expérience sur Cécile Bourgeon.

Il faut dire que malgré d'intenses recherches menées depuis des années, le cadavre de Fiona n'a jamais pu être retrouvé. Quant à Cécile Bourgeon, il semblerait, comme le précisent ses avocats, qu'elle "souhaite simplement apporter une sépulture décente à sa fille".

Affaire Fiona : l'hypnose non recevable en France

Sauf que, comme le souligne une magistrate auprès du Parisien, "en France, un témoignage obtenu sous hypnose n’est pas recevable. Il n’existe donc pas d’expert judiciaire dans ce domaine". Ce d'autant plus qu'un homme avait déjà avoué sous hypnose par le passé le meurtre de sa femme alors qu'il n'était, en fin de compte, pas responsable de l'acte en question.

Pour ce qui est du cas de Cécile Bourgeon, le médecin prêt à l'hypnotiser a indiqué qu'il souhaitait que la séance soit filmée et qu'elle s'effectue en présence d'un confrère. Ne reste plus qu'à attendre le verdict de l'administration pénitentiaire quant à l'organisation effective d'une telle séance.

En vidéo - Affaire Fiona : la mère et son ex-compagnon condamnés à 20 ans de prison en appel

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Les regrets de François de Rugy