Avant de passer à l'électrique ou à l'hybride rechargeable, les entreprises doivent contourner les obstacles pratiques, juridiques et économiques liés au déploiement des infrastructures de recharge.
Voitures électriques : la difficile montée en charge des entreprises

Dans certains pays, les entreprises ont pris la mesure de la place des bornes de recharge dans le processus d’électrification de leurs flottes. Selon un rapport réalisé par le cabinet de conseil et d’analyse Coda Stratégies pour le gouvernement français, la recharge en entreprise revêt une importance capitale en Californie et, dans une moindre mesure, en Norvège. Dans ces Etats, les véhicules électriques se biberonnent sur les parkings des entreprises à partir de prises dont la puissance est le plus souvent limitée à 7 kW.

Avec cette technologie, les véhicules doivent rester branchés plusieurs heures pour récupérer une autonomie suffisante. Cette pratique ne permet pas une charge rapide et ponctuelle mais demande une immobilisation prolongée tout au long de la journée de travail. Non seulement le véhicule ne doit pas être déplacé si le conducteur veut récupérer une charge suffisante pour assurer ses déplacements, mais, pendant ce temps, la prise ne peut pas être partagée avec un autre utilisateur.

La facturation se fait en fonction de la durée pour inciter les véhicules à se déplacer dans la journée. Pourtant les salariés...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !