Fin janvier, deux personnes ont été filmées en train d'abattre des plaques d'amiante à coups de marteau sur un chantier de démolition à Arcueil, projetant des poussières de ce polluant extrêmement dangereux. L'entreprise mise en cause assure qu'il ne s'agit pas de ses ouvriers.
VIDEO. #AlertePollution : à Arcueil, un chantier de désamiantage à côté de la plaque

Ce samedi 25 janvier, Romuald rentre chez lui avec ses enfants lorsqu'il entend un bruit sourd. Au dernier étage d'un immeuble de bureaux d'Arcueil (Val-de-Marne), deux hommes en combinaison blanche détruisent à coups de marteau de grandes plaques brunes. Il a le réflexe de dégainer son téléphone et de filmer la scène. "J'avais la trouille, je tremblais", raconte quelques mois plus tard le quadragénaire. "Depuis le début, je me dis que ce bâtiment, c'est comme Jussieu. Il y a plein d'amiante. Et quand il y a de l'amiante, bien sûr qu'il ne faut pas casser comme ça."

Romuald a raison de s'inquiéter. Les plaques brunes qui se désagrègent à l'air libre sous ses yeux sont bien de l'amiante, ce que confirme le diagnostic avant démolition consulté par franceinfo. La dangerosité des fibres d'amiante, longtemps contestée par l'industrie jusqu'à l'interdiction de son utilisation en 1997, n'est plus à prouver. "Inhalées, elles peuvent se déposer au fond des poumons et provoquer des maladies respiratoires graves", explique sur son site l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !