ANGOISSE FUN - C'est bien connu, à chaque Halloween, les enfants aiment se déguiser et les adolescents se perdre dans des trains-fantômes ou visionner des films d'horreur avec leurs amis. Mais pourquoi avec ces sempiternelles figures que sont les zombies, des fantômes ou des vampires ? Un psychologue nous éclaire.
Vampires, fantômes et loups-garous sur le divan : que révèlent les peurs qu'ils suscitent ?

A Halloween, c’est joie de faire peur, plaisir d’avoir peur. A fortiori devant une sélection de films qui jouent avec des peurs primales et des créatures d’une invraisemblable vérité. Pour le psychologue Benjamin Thiry, contacté par LCI, "ces monstres de l’imaginaire collectif nous apportent des informations sur le lien qui unit l’individu à la société". 

Chaque figure incarnant une angoisse particulière, nous avons voulu connaître son point de vue sur cinq marquantes ayant peuplé tant de classiques du cinéma fantastique : le zombie, le fantôme, le vampire, le loup-garou et le croque-mitaine.  L’œil du psy : "Le zombie fait peur avant tout parce qu'il renvoie à la perte de ce que nous avons été et reflète ce que nous n'avons pas envie de devenir. C'est être littéralement un mort-vivant, en tirant définitivement un trait sur notre singularité, sur ce qui nous meut au quotidien. Donc c'est assister impuissant à la perte de nos idées, de nos envies, de (...)

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !