« Sur la base des expériences retenues lors des épidémies d'Ebola, certains pays pourront apporter leur savoir-faire et leur capacité à interagir au niveau communautaire ​»
«Une approche africaine dans le défi mondial du COVID-19?» La tribune d’Arnauld A. Akodjenou

Les faits : Arnauld A. Akodjenou est conseiller spécial pour l’Afrique de la Fondation Kofi Annan à Genève.

Devant cette pandémie, phénomène global par essence, on assiste à des réactions unilatérales en Afrique, comme dans ce monde que l’on disait globalisé. Il est difficile de trouver une voie et une seule qui tienne compte de la sécurité nationale, de la santé publique et de l’économie !

Le drame dans chaque approche est qu’à présent le processus d’immunisation des populations n’est ni écrit, ni défini. Cela ne peut mener qu’à une option imparfaite, sélective et temporaire. La particularité de l’Afrique est qu’à cause du niveau de développement de l’économie et des infrastructures sanitaires, quelle que soit l’option retenue, le coût pour sauver des vies est et sera élevé. Plus tard, les scientifiques, les épidémiologistes, les économistes et les politologues devront évaluer les options retenues et en mesurer les conséquences.

En Afrique, alors qu’on a prôné jusqu’à ce jour une politique d’intégration, parfois à marche forcée, on assiste aujourd’hui à la fermeture des frontières.

Et, l’option du...

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !