La réalisatrice se met en scène dans « Actrices », un film d'une rieuse mélancolie, entre comédie et introspection.
Un autoportrait de cinéaste en actrice, par Valeria Bruni Tedeschi, sur Ciné+ Club

CINÉ+ CLUB - SAMEDI 22 AOÛT À 20 H 50 - FILM

Quatre ans après Il est plus facile pour un chameau… (2003), l’actrice Valeria Bruni Tedeschi retrouvait sa casquette de réalisatrice pour se mettre de nouveau en scène, en plein centre de son film, sous les auspices lunatiques de la folie douce et du tremblement autofictionnel. Autrice dramatique occasionnelle et riche héritière névrosée dans le précédent film, elle interprète cette fois, pour que les choses paraissent tout à fait claires même si elles ne le sont en réalité pas davantage, une actrice au tournant de sa carrière et de sa vie. Elle s’appelle Marcelline, a une carrière honorable derrière elle, assortie d’un notable sentiment d’insécurité et d’insatisfaction. La quarantaine à l’horizon, elle ne trouve toujours pas d’homme à aimer, et partant pas d’enfant à espérer.

Sur ces prémices et ce motif un peu convenus, le film ne tarde pas à embarquer les spectateurs sur les ailes d’une grâce particulière, produite par la rencontre entre une réelle justesse d’observation et un sens assumé de la loufoquerie. A l’inspiration doucettement « woodyallénienne »...

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !