"L'imam n'assurera plus les prières quotidiennes à Gonesse et ce dès demain", a annoncé le maire de Gonesse (Val-d'Oise) dans un communiqué vendredi. 
Tuerie à la préfecture de police de Paris : un imam de Gonesse fiché S écarté de la mosquée

Un imam fiché S, qui officiait dans la salle de prière de Gonesse (Val-d'Oise) fréquentée par l'auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris, a été "écarté" et n'officiera désormais plus là-bas, a annoncé le maire de la ville vendredi 11 octobre.

"Pour ne prendre aucun risque sur la nature des discours qui pourraient être tenus dans la salle de prière et pour apaiser le climat délétère qui règne à l'encontre de la communauté musulmane de Gonesse, l'association musulmane de Gonesse a négocié avec (ce dernier) avec qui elle est liée par un contrat de travail une rupture conventionnelle", a indiqué l'édile, Jean-Pierre Blazy, dans un communiqué.

"L'imam n'assurera plus les prières quotidiennes à Gonesse et ce dès demain", est-il précisé. Cet imam qui assurait les prières mais sans prononcer de prêche "n'était pas l'imam référent de la mosquée", souligne le maire.

#attentatPrefecture DE POLICE DE PARIS - Déclaration de Jean-Pierre Blazy, maire de #Gonessepic.twitter.com/5v1x16DZiw

— Ville de Gonesse (@VilleDeGonesse) October 11, 2019

Une mosquée "pas considérée comme salafiste"

Alors que l'enquête se poursuit pour tenter de...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !