Ce mercredi, Nicolas Beytout reçoit Philippe Vigier, député d'Eure-et-Loire et co-président du groupe Libertés et Territoires à l'Assemblée
«Toutes les tensions sont en train de se cristalliser!», prévient Philippe Vigier

Président du groupe parlementaire Liberté et Territoires, groupe centriste à l’Assemblée, Philippe Vigier est à la tête du huitième groupe présent au sein de l’hémicycle. Mais pourquoi autant de groupes ? «C’est un groupe qui a une année, explique notre invité, et il sert à porter la voix des territoires. C’est un mot qu’on a redécouvert ! (…) Avec l’arrivée d’Emmanuel Macron, il y a eu une coupure territoriale très forte et il faut incarner cette voix !». Il ajoute : «La France des solutions, elle passe par les territoires, le numérique de demain passe aussi par les territoires, idem pour l’agriculture de demain !»

Concernant le budget de la Sécurité sociale, notre invité explique: «Imaginez qu’on vient de le voter et qu’il n’y a pas un nouvel euro pour l’hôpital ! L’hôpital français est en danger alors que c’est le meilleur du monde. Pourquoi ? Parce qu’il y a eu 30 ans de non-gestion !»

Au sujet d’Emmanuel Macron, Philippe Vigier explique : «Il a repris la main et il était grand temps qu’il la reprenne ! Je pense qu’il s’est vraiment imprégné des territoires mais pour autant les problèmes sont encore...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !