POLEMIQUE - Des inscriptions racistes, découvertes dimanche 28 juin sur trois photos d'athlètes français qui ornent la clôture entourant l'Insep de Paris, ont ensuite été détournées par le compte Twitter de "Paris 2024".
Tags racistes sur des photos d'athlètes noirs : Paris 2024 s'excuse pour sa réponse "maladroite"

"Ce (dimanche) matin, ont été découvertes des insultes racistes sur les photos d'athlètes des Jeux de Rio, disposées sur les grilles extérieures de l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance, ndlr) au cœur du bois de Vincennes. L'établissement public, qui a fait immédiatement constater cet outrage, condamne fermement ces actes et déposera plainte auprès des services de police", annonçait, sous le choc, l'Insep dans un communiqué publié le 26 juin. Parmi les photos vandalisées, celles du judoka Teddy Riner ou de l'athlète Dimitri Bascou, respectivement barrées des mots "singe" et "négro". Soucieux d'afficher sa mobilisation contre le racisme, le comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 a tenu à réagir sur les réseaux sociaux, à travers un détournement des tags, transformant par exemple "singe" en "génie" ou "négro" en "roi" sur les photos. Problème : cette campagne a, elle aussi (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !