« Début novembre, en prenant les rênes de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde a indiqué que le changement climatique serait l'une des priorités de l'institution pour la gestion de ses risques », rappelle le chercheur
Stéphane Voisin: «Finance durable: plus question d’attendre, et c’est une chance!»

Pionnier de l’analyse extra-financière, qui intègre les critères environnementaux et sociaux, Stéphane voisin, chercheur et enseignant, dirige le programme « Finance durable » à l’Institut Louis-Bachelier. Il est le coauteur de Detox Finance (éditions Eyrolles, 2019), un essai qui passe en revue les débats et les innovations qui agitent et transforment le monde de la finance.

Comment définir la finance durable ?

La finance durable est est un concept qui fonctionne sur deux jambes. La plus ancienne consiste à intégrer les enjeux environnementaux et sociaux dans les critères de gestion du risque financier. En France, cette pratique va plus loin que l’investissement socialement responsable (« ISR ») apparu il y a vingt ans avec la naissance des premiers fonds et agences de notations spécialisés comme Vigeo, car elle vise la matérialité financière des critères environnementaux et sociaux et de gouvernance (les « ESG »). Aujourd’hui, tous les grands acteurs s’y sont mis, car il est avéré qu’une catastrophe naturelle, par exemple, peut faire vaciller toute une économie.

L’intégration des critères sociaux et environnementaux dans la gestion...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !