Le président de l'Olympique lyonnais milite depuis des semaines contre l'arrêt de la Ligue 1, décidé en raison de l'épidémie de coronavirus. Avec pour cible le gouvernement et la Ligue de football professionnel, coupables à ses yeux d'entraîner le football français dans l'abîme.
Reprise des championnats de football : isolé faute d'alliance, l'entêté Jean-Michel Aulas peine à faire entendre sa voix

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais, n’économise pas ses efforts, depuis des semaines. Et se démultiplie pour tenter de faire reprendre le championnat de France de football ainsi que la D1 féminine, à l'heure du déconfinement, quand bien même les Lyonnaises ont été sacrées championnes. Ses cibles : le gouvernement et la Ligue de football professionnel, coupables à ses yeux "d'amener le football français vers une catastrophe économique", comme il l'a répété mercredi 27 mai sur franceinfo.

Le "Lider maximo" agace ses homologues

Le problème, c’est que l’homme, dans ce combat, paraît bien isolé. Car son entêtement et son omniprésence médiatique durent depuis des années et agacent bon nombre de ses collègues présidents. Lesquels profitent de cette période de crise pour régler leurs comptes avec lui. Ainsi, on a entendu Jacques-Henri Eyraud,président de l’Olympique de Marseille qualifier dans le JDD son homologue marseillais "Lider maximo", en référence à Fidel Castro, "prêt à bondir sur un virus dévastateur pour occulter la saison difficile de son club". Avec l'épidémie de Covid-19, le classement de la Ligue 1 a été...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !