"C'est horriblement décevant parce que même l'avis de l'avocate générale était pour la reconnaissance de cette double filiation maternelle", déplore Maître Clélia Richard, l'avocate de Claire, mercredi 16 septembre sur franceinfo.
Refus du statut de "mère" pour une femme transgenre : "C'est insupportable", dénonce son avocate

Le rejet par la Cour de Cassation du statut de "mère" à une femme transgenre est "insupportable" et "horriblement décevant", a déclaré mercredi 16 septembre sur franceinfo Maître Clélia Richard, l'avocate qui défend la femme transgenre réclamant le statue de mère sans avoir à passer par l'adoption. "Il va bien falloir quand même qu'on envisage comment on établit l'état civil de ces enfants qui ont bien deux parents", insiste l'avocate.

franceinfo : La Cour de cassation vient de rejeter la demande de votre cliente Claire, née dans un corps d'homme qui demandait à être reconnue comme mère de l'enfant qu'elle a conçue après sa transition. Comment la Cour justifie-t-elle ce refus ?

Maître Clélia Richard : C'est difficile de vous l'expliquer, c'est un arrêt assez long et qui demande de l'analyse. Ce que je peux vous dire, c'est que ma cliente, en l'état de la décision de la Cour, n'est pas la mère de son enfant : soit elle est la mère par l'adoption de l'enfant du conjoint, hypothèse qui avait été écartée depuis l'arrêt de la Cour d'appel de Montpellier et qui faisait consensus sur le fait qu'on ne peut pas adopter son propre enfant ; soit elle est...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !