Le tribunal de commerce de Nanterre, saisi par Veolia dans son conflit l'opposant à Suez sur son projet d'OPA, s'est déclaré mardi 23 février incompétent géographiquement. Le PDG de Veolia a immédiatement annoncé que son offre de rachat suivait son cours
Rachat de Suez: une victoire judiciaire pour Veolia

Antoine Frérot se frotte les mains. « Les manoeuvres dilatoires de Suez ont une nouvelle fois échoué », s’est félicité le PDG de Veolia mardi 23 février, juste après la décision du tribunal de commerce de Nanterre. Celui-ci s’est finalement déclaré incompétent dans cette affaire au profit du tribunal de commerce de Paris alors qu’il avait ordonné à Veolia de suspendre son OPA sur Suez.

« L’offre publique d’achat de Veolia suit donc son cours », assure Antoine Frérot dans le communiqué de l’entreprise. Le PDG souhaite « présenter son projet de rapprochement devant l’ensemble des administrateurs de son concurrent français afin d’entamer avec eux un dialogue constructif. »

Veolia a lancé le 8 février une OPA hostile sur les 70,1 % du capital de Suez qu’il ne possède pas, pour 7,9 milliards d’euros au total. Le géant de l’eau et des déchets détient déjà depuis octobre 29,9 % du capital de son concurrent, vendus par Engie.

Mais le tribunal de commerce de Nanterre avait le même jour ordonné à Veolia de suspendre toute OPA contre Suez, dans l’attente d’un débat au fond sur ses précédents engagements...

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !