« Les entreprises risquent de se retrouver dans un “squeeze” mortel à partir de juin-juillet. Leur reprise d'activité générera des charges alors que le chiffre d'affaires va sans doute repartir lentement »
«Préparer le déconfinement pour maîtriser la reprise économique».

Il peut sembler prématuré de parler de la gestion du déconfinement alors que nous sommes au cœur de la crise sanitaire, mais nos économies sont dramatiquement secouées par cette crise et le retour à la vie civile (pour ne pas dire civilisée) doit s’anticiper le plus rapidement possible pour qu’elle soit la moins douloureuse possible, sans bien sûr la faire passer avant les impératifs de santé.

Le déconfinement a commencé à agiter les esprits la semaine dernière car c’est bien la reprise économique qui est en jeu, sans préjuger bien sûr des réflexions et aspirations qui sont les nôtres en cette période où nous avons plus de temps pour réfléchir. De la manière de procéder à ce « déconfinement » dépendra une reprise plus ou moins rapide et forte. Et la dynamique de la reprise , en V (reprise rapide), U (reprise lente) ou W (reprise rapide puis rechute), ne dépendra pas que des décisions du gouvernement.

Déjà, méfions-nous des indices trop globaux. Ainsi, la hausse de l’indice PMI manufacturier officiel chinois de 52 points en mars après une chute de 35,7 points en février doit être considérée avec prudence. Les optimistes y...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !