Avec la crise sanitaire, l'argent liquide fait peur. De plus en plus de commerçants et de clients se montrent très méfiants vis-à-vis des pièces et des billets. Ils craignent que ceux-ci soient des vecteurs de contamination.
Pour éviter le risque de contamination, certains commerçants refusent les paiements en liquide

Depuis l'apparition de l'épidémie de coronavirus, même pour les petits montants, la carte bancaire est devenue un réflexe pour les commerçants et les clients. Refuser le liquide est pourtant illégal, sous peine d'une amende de 150 euros. Selon la Banque de France, les retraits ont chuté de près de 50% depuis trois semaines. Pourtant, rien ne prouve qu'en manipulant des billets, les risques de contaminations augmentent.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 10/04/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 10 avril 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !