Le président américain Donald Trump a estimé mercredi que l'offensive lancée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde était "une mauvaise idée"."Sanctions..

Le président américain Donald Trump a estimé mercredi que l'offensive lancée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde était "une mauvaise idée".

"Sanctions infernales", "anéantissement" économique: en lançant une offensive militaire contre des forces kurdes en Syrie, la Turquie s'expose à des mesures punitives américaines qui risquent de plonger les deux pays alliés dans une crise sans précédent.

Le Congrès américain va faire "payer très cher" à la Turquie son offensive, ont prévenu mercredi des sénateurs républicains comme démocrates, affirmant être en train de "finaliser" un texte pour imposer des sanctions. Sur le plan militaire, Donald Trump a laissé le champ libre à l'opération turque en annonçant dimanche le retrait de ses forces déployées dans le nord-est de la Syrie près de la frontière avec la Turquie.

Lire aussi : La Turquie attaque en Syrie, multiples condamnations internationales

Le timing est édifiant: mercredi matin, le président des Etats-Unis annonce sur Twitter que les "50 soldats" concernés ont bien "quitté" la zone. Moins de deux heures plus tard, son homologue turc Recep Tayyip Erdogan confirme avoir lancé son offensive.

Mais face aux critiques unanimes, dont les plus virulentes viennent, une fois n'est pas coutume, de ses propres rangs républicains, l'ex-homme d'affaires installé à la Maison Blanche a durci le ton et menacé Ankara de sanctions économiques. "Ce matin, la Turquie, membre de...

Vidéo : Le récap de l'actualité du jour... vu de Twitter !