La ministre pakistanaise des droits de l'Homme, Shireen Mazari, avait affirmé dans un tweet que le chef de l'Etat "fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs".
Pakistan : Paris condamne les propos "détestables et mensongers" d'une ministre pakistanaise envers Emmanuel Macron

Nouvelles tensions entre la France et le Pakistan. Le pays, déjà dans la liste de ceux qui dénoncaient les propos d'Emmanuel Macron défendant notamment le droit de caricaturer le prophète, en a remis une couche. Dans un tweet publié samedi 21 novembre, la ministre pakistanaise des droits de l'Homme, Shireen Mazari, a affirmé que le chef de l'Etat "fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs", en prétendant que "les enfants musulmans devront avoir un numéro d'identification, comme les Juifs étaient forcés à porter l'étoile jaune sur leurs vêtements pour être identifiés". Le ministère français des Affaires étrangères a fermement condamné ses propos et a formellement démenti cette information.

"Un membre du gouvernement pakistanais s'est exprimé aujourd'hui sur les réseaux sociaux dans des termes profondément choquants et injurieux à l'égard du président de la République et de notre pays", s'est indigné le Quai d'Orsay dans un communiqué de sa porte-parole. Le ministère dénonce des propos "détestables", des "mensonges éhontés, empreints d'une idéologie de haine et de violence".

"Le Pakistan doit rectifier ces propos et retrouver le...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !