Réalisé par Sung-A Yoon, ce documentaire lève le voile sur la filière des employées de maison philippines, lucrative main-d'œuvre exilée aux quatre coins du monde.
« Overseas » : ces Philippines héroïnes de la nation et esclaves modernes

FRANCE 2 - MARDI 2 JUIN À 20 H 25 - DOCUMENTAIRE

Pendant plus de trois minutes, ce documentaire aussi fascinant qu’inquiétant s’ouvre sur un long plan-séquence : on y voit une jeune femme, pieds nus, accroupie, en train de nettoyer le sol des toilettes. D’abord le silence puis, petit à petit, les sanglots envahissent la pièce.

En filmant au plus près quelques jeunes femmes philippines dans une maison lors de leur stage de formation avant qu’elles ne traversent les mers pour travailler comme bonnes à (vraiment) tout faire dans des familles du Golfe, d’Asie ou du Moyen-Orient, la cinéaste Sung-A Yoon décortique en détail un système mis au point depuis de longues années par les autorités. En envoyant durant au moins deux ans (durée du premier contrat) de jeunes femmes loin de chez elles, sans possibilité d’y emmener leurs enfants, l’Etat philippin remplit les caisses.

« Tout est sacrifice »

Célébrées en leur pays, ces « OFW » (overseas filipino workers, « travailleurs philippins outremer ») sont, en réalité, des esclaves modernes, taillables et corvéables à merci. « Il n’y a pas de vie facile à...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !