La sénatrice se présente sous l'étiquette "Marseille avant tout", le parti qu'elle a fondé en quittant le Parti socialiste.
Municipales : Samia Ghali, candidate à Marseille, se pose en "rempart contre le Rassemblement national"

La sénatrice Samia Ghali s'est déclarée, dimanche 8 décembre 2019, candidate aux élections municipales à Marseille, pour succéder à Jean-Claude Gaudin. Sur franceinfo, celle qui se présente sous l'étiquette "Marseille avant tout", le parti qu'elle a fondé en quittant le Parti socialiste l'année dernière, déclare qu'elle "peut être le rempart contre le RN". Elle considère par ailleurs qu'on n'a pas donné à Marseille "les moyens de ses ambitions, on n'a pas fait d'elle ce qu'elle aurait dû être, c'est-à-dire être le cœur de l'Europe, de la Méditerranée".

Vous voulez faire de Marseille la "capitale méditerranéenne", ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que Marseille aurait dû être la capitale euro-méditerranéenne, celle qui se tourne vers la Méditerranée, mais on ne lui a pas donné les moyens de ses ambitions, on n'a pas fait d'elle ce qu'elle aurait dû être, c'est-à-dire être le cœur de l'Europe, de la Méditerranée, et celle qui va regarder vers l'Afrique, vers les pays voisins avec lesquels nous avons tous intérêt à travailler à tous points de vue (…) Le Sommet des deux rives a mis des jalons, mais je ne crois pas à des États qui...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !