La fermeture de la frontière entre le Maroc et l'Espagne, suite à la crise sanitaire du Covid-19, perturbe les voies d'acheminement du cannabis à destination de l'Europe.
Maroc : le coronavirus change les routes du cannabis vers l'Europe

Les trafiquants, on le sait, s’adaptent en permanence. Alors que les routes habituelles vers l'Europe sont fermées par la pandémie de coronavirus, les trafiquants de drogue marocains cherchent des voies alternatives. Selon la police marocaine, ils chargent des camions puis des bateaux de pêche dans les ports de la côte atlantique pour acheminer le cannabis local vers le Vieux continent.

Routes plus longues

Le Maroc a imposé depuis mars un verrouillage interne qui a stoppé la plupart des déplacements entre les villes. Il a aussi fermé ses frontières aériennes et maritimes dans le but de ralentir la propagation du coronavirus. Ce qui a eu pour effet de bloquer la voie normale des drogues. Habituellement, les contrebandiers transportent le cannabis, cultivé dans les montagnes du Rif septentrional, sur la courte distance qui les séparent de la côte méditerranéenne. La résine rejoint ensuite l'Espagne en hors-bord ou dissimulée dans les cales des bateaux de commerce.

Mais les récentes saisies de contrebande montrent qu'ils ont été forcés d'adopter une route alternative plus longue. "Ils chargent des camions de nourriture à travers le Maroc, puis des bateaux de...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !