En revanche, les nationalismes et populismes en Europe ont suscité des contre-attaques citoyennes qui "donnent espoir" à l'association.

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a livré jeudi 17 janvier son rapport annuel sur le respect des droits humains dans le monde. Bénédicte Jeannerod, directrice France de HRW, a salué les "résistances fortes" de la société civile en Europe contre "des autocrates et des populistes nationalistes" notamment en Pologne et en Hongrie. L'ONG se dit en revanche "déçue" par la France qui n'est pas au niveau des attentes, en matière de diplomatie. Sa politique intérieure, notamment vis-à-vis des migrants, est aussi dénoncée par Human Rights Watch.

Publicité
Publicité

franceinfo : 2018 est-elle l'année des résistances citoyennes ?

Bénédicte Jeannerod : Face à une tendance lourde dans la progression des autocrates et des populistes nationalistes, on voit qu'elle a engendré des résistances fortes de la part de la société civile et d'un certain nombre d'États. Ces nationalistes et ces populistes ont suscité des contre-attaques. En Hongrie et en Pologne, des gens sont massivement descendus dans la rue pour protester contre un certain nombre de réformes. En Pologne, des juges ont refusé de quitter leur poste alors que le pouvoir voulait se débarrasser d'eux. Des initiatives au sein de...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :