ANTI-GASPILLAGE - Les acteurs de la livraison de repas à domicile étaient conviés ce mercredi au ministère par la secrétaire d'État de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson. Elle leur a donné jusqu'à octobre pour proposer "une stratégie zéro déchet" et "sortir du tout jetable".
Limitation des déchets : le gouvernement met la pression sur les livreurs de repas à domicile

Ce mercredi, la secrétaire d'État de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson a rencontré les acteurs de la livraison à domicile comme Deliveroo, Just Eat, Uber Eats ou encore FoodChéri pour leur exposer les dispositions de la loi anti-gaspillage, qui entreront bientôt en vigueur. Elle leur a également demandé de travailler chacun sur une stratégie zéro déchet d'ici octobre, incluant des actions de réduction, de réutilisation et de recyclage.

"Avec 200 millions d’euros de repas livrés rien qu’en 2018, si nous n’engageons pas ce secteur résolument dans la transition écologique, alors nous allons très vite crouler sous leurs déchets plastiques dont un grand nombre ne sont pas recyclables. De nouveaux modèles existent comme la consigne. Il est temps de passer du tout jetable au tout réutilisable. Ils ont maintenant trois mois pour y travailler", a martelé Brune Poirson au sortir de cette rencontre. Des mesures déjà décidées pour la période 2021-2025 Pour rappel, plusieurs (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !