Le directeur de l'Institut du monde arabe a salué le déplacement rapide d'Emmanuel Macron sur place. 
Liban : A Beyrouth, "Emmanuel Macron était à l'unisson de la jeunesse libanaise", assure Jack Lang

Emmanuel Macron s'est rendu jeudi 6 août au Liban pour assurer le pays du soutien de la France trois jours après les explosions sur le port de Beyrouth. "C'est un déplacement historique", a estimé vendredi 7 août sur franceinfo Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture et de l'Education nationale.

franceinfo : Emmanuel Macron a-t-il eu raison de se rendre au Liban ?

Jack Lang : Oui, c'est un déplacement historique dans la lignée des déplacements de De Gaulle ou de François Mitterrand à Sarajevo et au Liban. C'est le premier chef d'Etat du monde à se rendre sur place. C'est bien normal, le Liban est une nation sœur, c'est une histoire partagée, des liens affectifs, humains, culturels. Le Liban est dans le cœur de tous les Français. Là où Emmanuel Macron s'est rendu à Beyrouth aucun dirigeant libanais n'était venu en personne, à un point tel que la coupure est grande entre le peuple et les dirigeants. Ce que j'apprécie c'est la rapidité et l'efficacité de l'aide humanitaire concrète et immédiate, c'est aussi que le président ait décidé d'agir vite et fort et le soutien promis de la France.

Que pensez-vous des...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !