Depuis 2015, Pékin interdisait l'importation de tout produit avicole en provenance de son rival commercial. Le régime est revenu sur sa décision
Les volailles américaines de nouveau les bienvenues sur le sol chinois

L’annonce fait office d’accalmie temporaire dans la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine. Le gouvernement chinois a décidé d’autoriser les importations de produits avicoles américains. Depuis l’année 2015, Pékin se refusait à admettre sur son sol la moindre volaille en provenance des États-Unis. Idem pour les autres produits agricoles américains.

Le ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales a fait savoir lundi 17 février sur son site internet que cette interdiction prenait fin. Un représentant de l’association chinoise du secteur avicole, Li Jinghui, a déclaré que cette annonce signifiait que les importations de volaille vivante étaient désormais autorisées. Pékin est le deuxième producteur de volaille derrière les États-Unis.

Accord en vue ? Les États-Unis et la Chine ont entrepris depuis le début de l’année 2020 de signer un accord commercial et multiplient les négociations en ce sens. Le 15 janvier dernier, les deux pays ont conclu la première phase de cet accord. Pékin s’était alors engagé à acheter 32 milliards de biens agricoles supplémentaires. La Chine avait déjà fait un appel du pied...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !