La rédaction de « Marianne » lance sa rubrique en vue de la présidentielle de 2022. À retrouver chaque semaine jusqu'au scrutin.

Chez LR, l’espoir de « faire une Fillon »Il est désormais acquis pour la droite qu’elle va avoir du mal à exister à côté de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour. Et ce, quel que soit son candidat. D’où cette réflexion d’un député pro-Pécresse : « La faiblesse de la gauche ne nous aide pas à recréer un clivage classique. L’élection va se jouer à droite, il faut rester concentré et s’appuyer là-dessus. » Et d’ajouter : que, en clair, « il faut faire “une Fillon” : s’immiscer entre Zemmour et Le Pen pendant qu’ils se neutralisent. Tant qu’ils abaissent la barre d’accès au second tour, on peut gérer notre calendrier. » Une allusion à la victoire inattendue de François Fillon en 2016 contre les deux favoris de la primaire LR, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.Le comité fantôme des macronistesLes macronistes ne cessent de se pousser du col, affirmant qu’ils auront un rôle à jouer dans la campagne présidentielle. Un proche du chef de l’État s’amuse de cette agitation : « Si on les écoute, on a un comité de campagne fort de 85 stratèges autodésignés. C’est mal connaître Emmanuel Macron. Pour 2022, Il y aura un pôle élyséen, un pôle organisationnel et c’est tout. »La liste de Davet et LhommeCinq...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !